Utiliser le Viagra

Comme nous le savons tous, le Viagra agit chez les hommes qui souffrent de dysfonction érectile physique comme symptôme unique, mais il n’aide pas dans les cas de changement d’humeur, de baisse des relations sexuelles, d’irritabilité et autres symptômes caractéristiques de l’andropause. Notez que le Viagra n’est pas un aphrodisiaque, donc il n’aidera pas ceux qui ne veulent simplement pas avoir de relation sexuelle.

Le traitement de remplacement à la testostérone est connu pour restaurer la pleine capacité sexuelle chez six hommes sur dix souffrant de symptômes andropausiques, et augmente les relations sexuelles pour plus de neuf hommes sur dix, ce qui laisse un tiers de tous les hommes qui ont le désir sexuel à l’esprit, mais qui n’ont pas la capacité physique d’avoir des relations sexuelles. Cela nous amène à nous poser une question très intéressante: que se passe t-il si nous associons le Viagra à la thérapie de remplacement à la testostérone?

Une étude portent sur 100 hommes, ages de 36 à 81 ans qui ont suivi la thérapie de remplacement à la testostérone, n’ont pas réussi à retrouver leurs capacités sexuelles, le Viagra a restauré leur performance sexuelle chez plus de 95 patients et a également restauré leur sexualité chez 95 autres patients. Le Viagra seul, n’augmente pas physiquement la libido, mais au niveau psychologique, la capacité et la confiance en sa propre performance sexuelle et en l’érection ont reçu un bon coup de pouce. De plus, le dosage du Viagra chez les hommes ayant suivi une thérapie de remplacement à la testostérone, était plus bas comparé aux hommes qui n’avaient pas reçu ce genre de traitement, et les effets duraient plus longtemps. le seul effet secondaire négatif observé chez les hommes associant le traitement de remplacement à la testostérone au Viagra, était un taux élevé de « bouffées vasomotrices » qui peut être causé par la capacité de la testostérone à toucher les vaisseaux sanguins, qui commencent à se dilater légèrement.

Les résultats obtenus au cours de cette étude et des études similaires, montrent que les sujets souffrant de symptômes andropausiques et de dysfonction érectile, devraient d’abord envisager le traitement de remplacement à la testostérone pendant une durée de trois mois. Si le traitement ne réussi pas complètement à restaurer la capacité sexuelle, l’utilisation de la dose la plus basse de Viagra peut être envisagée. Les statistiques montrent clairement que l’association de ces traitements restaurera pleinement la performance sexuelle.